Qui sommes-nous ?

Faites connaissance avec CECAM

CECAM ou Caisse d’Epargne et de Crédit Agricole Mutuels a été créée à la fin des années 90 sous l’initiative d’agriculteurs du Vakinankaratra et d’Amoron’Imania. C’est une micro-finance implantée surtout dans les zones rurales de Madagascar.

Education et accompagnement

Le système bancaire classique, qui s’adresse en général aux entreprises industrielles et commerciales, semble exclure le monde rural par sa structure et son fonctionnement. En effet, les grandes institutions bancaires installées en ville intimident les paysans et même certains citadins si bien que la culture du « prêt pour développer ses activités » n’existe pratiquement pas chez les ruraux.

La création de CECAM prend ainsi sa justification et notre mission revêt un double caractère, social et économique. L’objectif dans notre intervention sociale est d’aider le paysan, sans pour autant écarter le citadin, à s’épanouir dans son domaine professionnel pour qu’il recouvre sa dignité humaine.

Tandis qu’au plan économique, nous assurons la viabilité et la durabilité de CECAM pour soutenir de manière pérenne le développement rural. Ainsi, dans nos missions économiques et sociales, nous proposons non seulement des services financiers mais aussi non financiers, comme l’éducation et l’accompagnement. Cela pour familiariser nos clients au système de prêt mais aussi pour les encourager à réaliser leur rêve de développement.

Nous sommes soutenus dans nos missions par des Partenaires Techniques et Financiers tels l’Agence Française de Développement, l’Union Européenne, l’APIMF, la Banque Mondiale, le FIDA, PROSPERER, TanyMeva, le PNUD et l’UNCDF.

« Le client au centre »

La qualité de nos services est assurée par notre leitmotiv « Le client au centre », qui nous pousse à satisfaire et même anticiper les besoins de notre clientèle. Les progrès de la technologie, comme les NTIC, nous aident beaucoup en cela. Nos offres sont non seulement évolutives mais elles demeurent aussi très proches des clients, rapides, fiables et de moindre coût.

Cela fait que nous occupons 60% de la part du marché en crédit rural de la micro-finance à Madagascar et 90% de nos emprunteurs sont des ruraux. Nos ressources financières sont diversifiées et sont constituées par l’apport des membres et le capital social. Les conditions d’octroi de prêt sont souples et encourageantes. L’adhésion conditionne en premier l’accès au crédit, qui est adapté aux réalités de l’emprunteur. Les formalités sont souples et le montant accordé correspond à la capacité d’absorption de la clientèle.

Le crédit peut être individuel ou de groupes et il est assorti d’une éducation sur des thématiques ayant trait à la vie pratique et quotidienne du client.

Société coopérative et système pyramidal

La gestion de CECAM est organisée suivant un système pyramidal. Ce qui la diffère des autres institutions financières, qui sont des sociétés anonymes alors que CECAM est une société coopérative. Plus précisément, au niveau des communes, fonctionnent des caisses locales, qui sont regroupées au sein d’unités régionales dénommées URCECAM. Celles - ci sont fédérées au niveau national au sein de l’UNICECAM, l’organe central du Réseau CECAM.

Le membre de CECAM est donc un mutuel et il en est le propriétaire. Il prend part aux grandes décisions politiques et stratégiques du mutuel.

Le ratio de solvabilité de CECAM est à 60% pour une norme minimale de 12%. Ainsi, cette institution mutualiste est viable malgré des difficultés du monde rural.

Et la Commission de Supervision Bancaire et Financière (CSBF) reconnaît CECAM comme un IMF de niveau 3, grâce à l’envergure de sa capacité organisationnelle et financière.

Mais surtout aussi grâce aux compétences des membres du personnel dont l’effectif s’élève actuellement à 1100.

Innover pour un développement durable

La visibilité timide de CECAM s’explique par le fait qu’elle s’adresse plutôt au monde rural si bien que ses axes de communication sont tournés vers les paysans et sont en général mis en œuvre en pleine campagne.

Mais la concurrence devient de plus en plus âpre dans le domaine de la micro-finance si bien que CECAM agit fortement pour effacer cette discrétion.

Elle informe sur terrain la clientèle rurale pour que celle – ci sache décider judicieusement ce qui convient pour développer ses activités.

Cet épanouissement engendre logiquement des besoins exigeants chez le mutuel si bien que CECAM ambitionne de proposer à cette clientèle devenue exigeante une panoplie de services, de manière sécurisée et à un moindre coût.

L’accès est également facilité grâce aux NTIC.

Vision

CECAM se propose de :

  • Combattre la pauvreté ;
  • Rétablir la dignité humaine ;
  • et Eradiquer toute forme d’exclusion tant sur le plan économique que social.

Mission

Offrir à ses membres des produits et des services financiers de proximité, qui répondent aux besoins tant du monde rural que des citadins.

Statut juridique

CECAM est une société coopérative organisée suivant un système pyramidal.

Des caisses locales fonctionnent au niveau des communes.

Ces caisses sont regroupées au sein d’unités régionales dénommées URCECAM.

Celles - ci sont fédérées au niveau national au sein de l’UNICECAM, l’organe central du Réseau CECAM.

Agrément

La Commission de Supervision Bancaire et Financière (CSBF) reconnaît CECAM comme un IMF de niveau 3, grâce à l’envergure de sa capacité organisationnelle et financière.

Siège et Régions

CECAM est aujourd’hui implantée dans 20 régions de la Grande Ile, à savoir : Amoron'i Mania, Analamanga, Ivon'Imerina, Vakinankaratra, Itasy, Bongolava, Menabe, Atsimoandrefana, Alaotra, Analanjirofo, Atsinanana, Androy, Vatovavy Fitovinany, Haute Matsiatra, Ihorombe, Boeny, Melaky, Diana, Boeny et Sofia.

233 guichets, dont certains se trouvent en zones isolées, sont au service de ses 215.000 membres.